Vous n’avez pas manqué le procès des héros du climat, pour une banale affaire de violation de domicile. Les grévistes ont tenu un interclubs entre des bancomats et des guichets du Credit Suisse. La gravité des faits est toute relative, comme l’a relevé le tribunal. Et pourtant, ils font durer le spectacle depuis plus d’une année.

Dans le fond, le pire des dénouements pour la cause est peut-être cet acquittement. Qu’on admette que leur promenade dans le hall de la banque était une rigolote réunion de jeunes déguisés, pas bien méchante, pas bien grave.