La date choisie par l’administration américaine pour convoquer le sommet pour la démocratie est symbolique: elle se situe entre le 80e anniversaire de l’attaque de Pearl Harbor, le 7 décembre 1941, et celui de la déclaration de guerre à l’Amérique par Hitler quatre jours plus tard, le 11 décembre suivant. Au lendemain de la destruction de la flotte du Pacifique, Churchill craignait que Roosevelt ne se tourne entièrement vers la guerre asiatique déclenchée par le Japon, au détriment du front européen. La rupture décidée à Berlin – totalement irrationnelle – a permis au président des Etats-Unis d’entrer formellement dans ce qui devenait une guerre mondiale, et qui, soit dit en passant, a «sauvé l’Europe», selon le mot de John Kenneth Galbraith.