La pandémie de coronavirus nous a soudain révélé ce qui serait de toute manière apparu progressivement à nos yeux durant ces prochaines années: la disponibilité de nos ressources devient globalement problématique en regard de la demande d’une population mondiale toujours en croissance… La subite agression de l’Ukraine par son voisin russe a confirmé cette prise de conscience douloureuse de manière extrêmement brutale. Ce constat alarmant concerne l’essentiel de nos ressources: l’énergie, le bois, les métaux, les composés industriels de toutes sortes et aussi la production agricole, notamment les céréales et les oléagineux.