«Fin de partie» pour Didier Raoult? Voilà la question que posait Le Monde ce mercredi, à propos du sulfureux professeur marseillais, «au cœur de multiples polémiques depuis le début de la pandémie de Covid-19». Celui-ci, prétend-il, «pourrait prochainement se voir invité à quitter la direction de l’IHU Méditerranée Infection, qu’il a créé et qu’il pilote depuis 2011». La direction dit vouloir proposer au conseil d’administration de lancer un appel d’offres pour trouver un successeur au microbiologiste de 69 ans et 5 mois. Ce qui a immédiatement titillé un potentiel candidat à la présidentielle de 2022, parti à l’attaque du ministre français des Solidarités et de la Santé, et à deux doigts de croire à une cabale organisée pour «se débarrasser» de l’encombrant professeur: