Crises géopolitique et économique, tentation du nationalisme, du clanisme et du protectionnisme: ces tendances se renforcent, qui favorisent la recherche de gains à court terme et éclipsent le bien commun à long terme. Chaque mardi de l'été, notre chroniqueur explore cette mondialisation qui a élevé le niveau de vie mais est maintenant houspillée.

Malgré la montée du protectionnisme, la multiplication d’alliances commerciales et les tensions entre les Etats-Unis et la Chine, le train de la mondialisation n’a pas déraillé. La libre circulation des marchandises, des services et des capitaux se poursuit. Il y manque tout de même la quatrième roue: celle des personnes.