Monsieur le Conseiller fédéral,

Comme beaucoup de citoyennes et de citoyens suisses, j’ai été stupéfait d’apprendre que vous avez attendu juillet 2021 pour faire votre première visite officielle auprès de l’Union européenne à Bruxelles (LT du 21.07.2021, page 3), alors que vous êtes à la tête du Département fédéral des affaires étrangères depuis novembre 2017 et que nos relations avec l’Union européenne constituent la priorité No 1 de notre diplomatie. C’est d’ailleurs à peu près le seul point sur lequel tous les partis politiques sont d’accord. Aussi bien ceux qui voient dans nos relations avec l’Union européenne une menace pour notre souveraineté que ceux qui voient dans un renforcement de ces relations une promesse pour notre économie, pour nos chercheurs, pour nos jeunes et pour l’avenir du pays reconnaissent l’importance stratégique de cette question.