Le 29 mai 2018, le Parlement européen a accepté par 456 voix contre 147 une nouvelle directive sur les travailleurs détachés. Le principe «à travail égal, rémunération égale sur un même lieu de travail» était ainsi formellement reconnu par les plus hautes instances de la direction européenne, le Parlement, après le Conseil et la Commission. En aura-t-on fini avec la triche sur le marché européen du travail?

Elle avait commencé avec l’adhésion du Portugal et de l’Espagne. Dans ce nouvel espace agrandi, le droit du travail était déterminé par la jurisprudence de la Cour européenne de justice. Par trois arrêts de 1981 et 1982, celle-ci imposa d’abord l’application aux travailleurs détachés des minimums salariaux, légaux ou conventionnels, des pays hôtes. Faute de surveillance, cette obligation n’a pas été respectée.