Les Verts allemands ont doublé leur score à Hambourg ce dimanche, avec 24% des voix, derrière les sociaux-démocrates (35%) mais loin devant la démocratie chrétienne (CDU) qui, avec 11,2%, a fait son plus mauvais résultat depuis 1951. Les Verts participent aux coalitions gouvernementales dans 11 des 16 länder. Ils dirigent le Bade-Wurtemberg depuis 2011. Ils viennent d’arracher la mairie de Hanovre au SPD. Ils sont en tête d’un mouvement qui s’installe un peu partout sur le continent, et même en France.

L’écologie est un logos

L’intéressant chez eux est leur perception du monde comme un paysage et un habitat continus sous les nuages, sans frontière pour nationaliser l’eau des rivières, sans patrie pour étiqueter le miel des abeilles. Une voiture est française ou allemande, comptabilisée dans le produit national de la France ou de l’Allemagne et vive la concurrence. Tandis qu’un arbre est un arbre. Son passeport est climatique: zone tempérée, chaude, humide, etc. Il y a certainement un culte allemand de l’arbre différent d’un culte français ou italien mais on ne sache pas qu’ils aient fondé un Deutschtum ou une italianità de la forêt reconnaissable dans le vote des Verts au Parlement européen sur la gestion du bois.