Qu’est-ce qu’un journaliste? Depuis que les médias sont entrés en crise existentielle et affrontent le feu nourri de la suspicion, tout le monde semble avoir une réponse assez précise à cette question. Une réponse tellement définitive que la question pourrait presque paraître superflue. Vous avez deviné qu’elle ne l’est pas.

Une portion croissante de la population considère qu’un journaliste doit être une entité froide, neutre et objective, rapportant une information strictement factuelle, et avant tout dans le respect absolu de la pluralité des opinions. Le journaliste de service public plus que tous les autres encore, redevance oblige. Dans un geste presque robotique, le journaliste devrait ainsi s’atteler à donner la parole de façon symétrique à tout ce que l’on peut penser d’un sujet, quel qu’il soit. Et à tous les récepteurs de trier le bon grain de l’ivraie.