La «question allemande» semble être un leitmotiv qui réapparaît à certains moments de l’histoire. Dernièrement, le basculement de la position de l’Allemagne sur la question de la mutualisation de la dette européenne et son accession prochaine à la présidence du Conseil de l’Europe plaçant l’Allemagne au centre de l’échiquier politique européen réveillent pour certains le spectre de l’éternelle «question allemande».

Lire aussi: La nouvelle question allemande