Il n'aura pas fallu moins de cinq heures et 24 minutes pour venir à bout du Russe Daniil Medvedev! Un marathon que médias, sportifs et hommes politiques espagnols ont loué presque au-delà du raisonnable. Le contraire eût à vrai dire étonné. Car ce n'est pas rien, cette victoire historique de leur tennisman star, Rafael Nadal, qui a soulevé un 21e titre record du Grand Chelem ce dimanche à l’Open d’Australie, selon l’Agence-France-Presse. La Maison du roi, tout d’abord, se dit «à court de mots. Il n’y a pas d’obstacles pour ceux qui n’ont pas de limites», a-t-elle salué sur Twitter: