On le disait en perte de vitesse, affaibli depuis le départ tonitruant de son leader Eric Stauffer. En parvenant à fédérer la droite sur le durcissement de l’accès aux logements sociaux, le Mouvement Citoyens genevois (MCG) a montré qu’il restait un pivot stratégique de la politique cantonale. Au grand dam de la gauche, qui fustige une rhétorique populiste voire mensongère.