Il y a trois ans, un triste événement a marqué l’histoire des Etats-Unis: leurs premiers réfugiés climatiques. Du fait de la hausse rapide du niveau de la mer, une petite île de Louisiane, l’île de Jean Charles, est en train d’être submergée. Aussi la petite communauté d’Amérindiens cajuns qui y habitait depuis longtemps (les Biloxi-Chitimacha-Choctaw) a-t-elle été contrainte d’abandonner les lieux. Dans les années à venir, des centaines de communautés à travers les Etats-Unis connaîtront le même sort, même si les émissions de gaz à effet de serre cessaient immédiatement.