Cette semaine, ce sera donc le clash entre un député de la gauche radicale et l’animateur populaire (et populiste) d’une émission de divertissement qui aura le plus animé le débat politique français. A base de «bouffon», de «tocard», d'«abruti» et de «t’es une merde». Le pire de la télévision poubelle remplace l’Assemblée nationale au sommet des prises de bec les plus discutées. On ne volait déjà pas haut, on touche désormais le fond.