Invader, vous connaissez? Invader, de son vrai nom Franck Slama, est un artiste de rue obsédé depuis toujours par le pixel et le carreau, né en France en 1969, qui installe depuis 1996 une série de Space Invaders, des œuvres réalisées en mosaïque qui rappellent le graphisme vintage du jeu vidéo du même nom, sur les murs de 79 villes du monde, dans 33 pays différents. Eh bien, cet homme vient de faire sauter la banque, puisque sa «Joconde» en Rubik’s Cube de 2005, assemblée avec quelque 300 de ces casse-tête géométriques à trois dimensions inventés en 1974 et qui se sont rapidement répandus sur toute la planète au cours des années 1980, a été adjugée 480 200 euros ce week-end chez Artcurial, à Paris!

Plus d’un demi-million de francs, c’est un record du monde pour un «tableau-objet» d’Invader, annonce la maison d’enchères. La Rubik Mona Lisa, réalisée en 2005, a multiplié par quatre son estimation lors de cette vente consacrée à l’art urbain sur les Champs-Elysées, qui a dispersé plusieurs œuvres de grands street artists contemporains. L’Agence France-Presse précise qu’Invader a donné un nom au courant qu’il a créé: le «rubikcubisme». Sa Joconde appartient à une série qui revisite de grands tableaux de l’histoire de l’art, les Rubik Master Pieces, du Déjeuner sur l’herbe d’Edouard Manet à L’Origine du monde de Gustave Courbet.