Dans nos éditions d'hier lundi, une malencontreuse coquille a fait dire à François Ansermet, en fin d'interview sur le clonage, qu'il fallait interdire le clonage thérapeutique. C'est bien sûr clonage reproductif qu'il fallait lire, François Ansermet étant favorable au clonage thérapeutique, comme il l'affirme d'ailleurs clairement en début d'article.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.