«Aimer, dit Saint-Exupéry, ce n’est pas se regarder l’un l’autre, c’est regarder ensemble dans la même direction.» Autrement dit, partager des valeurs communes, avoir la même vision du monde, construire un projet à deux. Cette logique est parfaite pour le début des ébats, l’élan des premiers temps. Quand on démarre une histoire, c’est bien connu, on court main dans la main sur un parterre fleuri, le corps et l’esprit réjouis.

Tambouille versus tango

Ce qui est vrai pour l’entame n’est plus vrai au fil des années. Surtout quand un méchant confinement vous met en présence H24 et que le survêt défraîchi semble imposé par l’OFSP comme tenue d’agrément. On l’a lu, entendu, même éprouvé dans notre propre couple: le confinement qui s’étend tue la libido. A force de cohabiter, les amant(e)s se ressemblent trop et pensent plus tambouille que tango.