La semaine dernière, on apprenait que la Confédération (OFSP) aurait décliné une offre de Lonza pour une ligne de production de vaccins. Des vaccins made in Switzerland qui devaient assurer une couverture nationale, indépendante des aléas du marché et des capacités de production des grandes pharmas. L’information a été démentie par Berne. Mais la question demeure: qu’en est-il de l’autonomie des Etats en matière de santé publique lorsqu’ils sont frappés par une pandémie.

Lire aussi: Coronavirus et démondialisation