revue de presse

Remake de «Lost», ou l’énigme du vol disparu de Malaysia Airlines

C’est bien connu: l’absence d’explication rationnelle à un événement violent ouvre la porte aux spéculations les plus folles. La perte du vol MH370 ne fait pas exception, qui alimente les fantasmes conspirationnistes de tous ordres

«On ne nous dit pas tout…» Sur Radio Bistro, Anne Roumanoff pourrait nous le ressortir sans hésiter, le numéro de ce vol: le 815. Celui d’une compagnie fictive, l’Oceanic Airlines, qui reliait Sydney à Los Angeles et qui aurait explosé en vol au-dessus d’un confetti perdu en plein océan Pacifique et non répertorié sur les cartes. Ça ne vous rappelle rien, ce scénario d’enfer? Avec ces bouts de cockpit qui s’écrasent en des endroits différents de la fameuse île?

On aura reconnu la trame de base de la fameuse série TV Lost (Les Disparus), qui a tenu les téléspectateurs en haleine entre 2005 et 2010 dans une bonne partie du monde. Et qui vient immanquablement à l’esprit, plus de cinq jours après la brusque disparition des écrans radars du Boeing 777 du vol MH370 Kuala Lumpur-Pékin de Malaysia Airlines. Avec ses 239 occupants, dont on est absolument sans aucunes nouvelles. D’où les questions, abyssales, qui restent sans réponse et qui commencent à ouvrir la porte aux insensées spéculations. Aux «tentatives d’explication les plus sophistiquées et, pour certaines, complotistes ou surnaturelles», que résume le site Slate. fr.: kidnapping par les Nord-Coréens? atterrissage dans un coin perdu du Vietnam? suicide du pilote?

Une téléportation, sans rire?

Et puis il y a la théorie la plus folle, «celle de la faille spatio-temporelle». «Il y aurait une porte de téléportation qui existe dans les cieux, à travers laquelle l’avion aurait volé accidentellement et aurait été téléporté ailleurs», écrit le site Natural News tout en assurant que «cela est peu probable.» Ce qui n’empêche pas le fantasme: le vol 370 se serait simplement volatilisé d’une manière que nous ne comprenons pas encore. Bref, de quoi entretenir les plus folles hypothèses sur de «possibles tests d’armes militaires, des ondulations de l’espace-temps ressemblant à celles du triangle des Bermudes, et même […] une technologie extraterrestre» qui «aurait pu téléporter l’avion»!

A moins que les malheureux passagers n’aient été recueillis par les habitants de l’Atlantide, pendant qu’on y est? Selon un chaman cité par le New Straits Times, quotidien malaisien pro-gouvernemental que reprend LaTribune.fr, l’avion a en fait été «détourné par des elfes» et «serait actuellement suspendu en plein ciel». Ainsi, «pour les pragmatiques, ces théories improbables témoignent surtout de la difficulté qu’ont les familles des victimes à comprendre le sort qu’ont connu leurs proches».

«La théorie des Gormogons»

Et les conspirationnistes, inévitablement, «de ressortir la théorie d’un grand complot des puissants. Agenda NWO, une chaîne YouTube qui vise à «ouvrir les yeux des masses sur le programme des élites du nouveau monde», utilise les données du site internet Flightradar24 (qui permet de suivre l’évolution d’un vol en temps réel) pour conclure que le vol 370 a été abattu par un avion militaire non identifié au-dessus du golfe de Thaïlande.»

Pour le fun, on citera encore «la théorie des Gormogons»: selon 20minutes.fr, pour cette société secrète britannique fondée en 1724, la vérité, aussi, est ailleurs: «Le Boeing 777 est tombé dans un trou noir ou dans une dimension parallèle. Il file actuellement vers l’époque préhistorique de Long Island», affirme-t-elle sans rire sur son site internet.

3500 km de plus?

En remettant les pieds sur terre, si l’on ose dire, il demeure qu’après cinq jours de recherches, on n’a toujours pas vu le moindre bout de carlingue flotter entre deux eaux, ni la moindre nappe de kérosène briller de son arc-en-ciel. Sans parler des boîtes noires, disparues avec tout le reste… Accident? acte de terrorisme? Et ces téléphones portables de passagers qui continuent à sonner! Mais à sonner en réalité? Ça non plus, on n’en est pas sûr, selon NBC News.

Et maintenant, cette nouveauté, qui ajoute au mystère: des données qui révèlent que les moteurs du MH 370 ont fonctionné pendant au moins quatre heures après sa disparition virtuelle des écrans radars! Il s’agit ici de la dernière théorie avancée des enquêteurs américains, présentée ce jeudi matin dans le Wall Street Journal: «Le Boeing 777 aurait donc pu parcourir 3500 kilomètres de plus que les estimations données jusqu’à présent!»

Bigre… «Les enquêteurs de l’aviation et des agents de la sécurité nationale se basent sur les données automatiquement envoyées par l’appareil vers le sol et qui sont enregistrées par la compagnie Boeing. Ce système, appelé système Acars, est présent sur tous les avions modernes […]. Des dizaines de petits messages sont envoyés par l’appareil en permanence», explique Europe 1… jusqu’à ce qu’ait lieu l’hypothèse la plus réaliste à cette heure: une explosion de l’appareil en plein vol, due à une décompression.

Mais ça, c’est une autre histoire…

Publicité