Le 7 mars, le peuple devra se prononcer sur l’accord entre l’Association européenne de libre-échange et l’Indonésie. Malgré l’importance du libre-échange pour la Suisse, pays exportateur ouvert sur le monde, ce n’est que la deuxième fois que les électeurs devront prendre position au sujet d’un accord de ce type, après celui de 1972 entre la Suisse et les Etats membres de l’UE.