Décryptage

La République populaire de Chine fête ses 70 ans: un bilan

OPINION. Le 1er octobre 1949, Mao Tsé-toung annonçait l’instauration de la République populaire de Chine. En 70 ans, le pays a fait du chemin au point de s’imposer comme la deuxième puissance mondiale. Nicolas Zufferey, professeur de sinologie à l’Université de Genève, dresse un tableau magistral des succès et des limites d’un régime qui se pose de plus en plus en modèle alternatif à la démocratie

La République populaire de Chine fête cette année ses 70 ans: elle a été proclamée par le président Mao Tsé-toung le 1er octobre 1949 et elle a été dirigée depuis de façon ininterrompue par le Parti communiste chinois.

A première vue, le bilan du parti à la tête du pays est incontestable. La Chine se porte beaucoup mieux qu’en 1949. En 1950, le PIB nominal par habitant était de 50 dollars américains; au début des réformes de Deng Xiaoping, en 1978-1979, il se montait à 300 dollars; aujourd’hui, il a franchi la barre des 10 000 dollars. Des centaines de millions de Chinois sont sortis de la précarité pour atteindre le niveau de vie des classes moyennes de certains pays européens. La Chine est redevenue une puissance économique globale, et les Chinois ont retrouvé leur fierté. Ces progrès ont sans doute été facilités par la compétence des élites chinoises, pragmatiques et globalement bien formées depuis la fin des années 1970, ainsi que par la stabilité politique qu’elles ont réussi à maintenir.