La révolution nationale polonaise pourra continuer, sans complexe. Car les conservateurs nationalistes du PiS – le parti Droit et justice, au pouvoir depuis quatre ans – ont gagné les législatives de ce dimanche en emportant 43,6% des voix, un score en hausse, et le parti pourra gouverner seul, avec 239 sièges à la Chambre basse, qui en compte 460. «Le PiS a gagné la Pologne» (Rzeczpospolita), «Le PiS toujours puissant» (Gazeta Wyborcza), «Victoire!» (Gazeta Polska Codziennie, pro-PiS), résume Courier international: toute la presse commente, en Pologne bien sûr, mais aussi hors du pays. Car «c’était l’élection la plus importante depuis le vote semi-libre de 1989, écrit le New York Times, et d’ailleurs la participation a été la plus haute depuis ce premier vote, avec 61%. Beaucoup de Polonais craignent que la démocratie soit menacée.»

Le commentaire du «Temps»: Leçon polonaise