Le président de World Athletics, Sebastian Coe, l’a annoncé ce jeudi à Monaco: sa fédération a décidé de ne pas «franchir le pas», dit Le Parisien. Russes et Biélorusses restent provisoirement punis, selon l’Agence France-Presse: la Fédération internationale d’athlétisme, sport olympique, a en effet statué jeudi sur le maintien de leur exclusion «dans un futur proche», alors que le monde du sport s’interroge sur la participation des sportifs de ces deux pays aux Jeux olympiques de Paris de 2024.