RFFA, une soupe à la grimace