Si vous partez en mission d’approvisionnement dans un de vos deux supermarchés préférés, vous constaterez qu’il existe un étal sur lequel les produits arborent, presque sans exception et non sans fierté, toutes les gammes des labels bios: celui des compotes et autres laits en poudre pour les tout-petits.

Un contraste saisissant

Après le parcours habituel dans les rayons, entre frigos et paquets en plastique, viande aux provenances diverses et produits aux généreuses teneurs en sucre ou en graisse, le contraste est saisissant. Il faut de bons yeux et un aléa du sort pour dégotter la jardinière de légumes sprayés aux produits chimiques. Pour le reste, on a le choix entre du bio traditionnel ou de la biodynamie, qui pose les exigences les plus strictes pour que «chaque partie du tout se porte bien», comme précisé sur le site internet du label. Et comme tout parent qui se respecte cherche à ce que chaque partie de bébé se porte au mieux, on achète. Rien n’arrive par hasard. Si les chaînes misent sur le bio pour la première année de la vie, c’est pour répondre à la demande. Et, dans ce cas, elle semble tenace.