Revue de presse 

Tout sauf Salvini: l'Italie renverse ses alliances

Le président Mattarella ratifiera ce jeudi la formation d’un gouvernement Giuseppe Conte II à Rome. Attelage brinquebalant que celui formé par le Parti démocrate et le Mouvement 5 étoiles, mais c’était le seul moyen d’écarter le chef de la Ligue d’extrême droite

D’un côté, il y a eu, ce mercredi, l’annonce par un Boris Johnson vilipendé jusqu’en son propre camp de la prochaine suspension du parlement britannique; et, de l’autre, en Italie même, les premiers feux de la Mostra de Venise, allumés par l’apparition sensationnelle de Catherine Deneuve et de Juliette Binoche sur le Lido. Un beau scandale et des paillettes: il n’en a pas fallu davantage pour éclipser l’autre grande actualité du jour: celle de l’attelage brinquebalant – «incongru, illogique et fragile», dit La Repubblica – qui semble se mettre en route à Rome, avec la formation d’une nouvelle future coalition gouvernementale alliant les démocrates du centre et les populistes du Mouvement 5 étoiles (M5S).

Lire aussi: En Italie, le Mouvement 5 étoiles et le Parti démocrate s’entendent pour former un nouveau gouvernement