A l’écoute d’une émission radiophonique, une romancière dont le livre présente le sexe masculin comme incapable de répondre au réchauffement climatique délivre son mantra. La lame est tranchante: seules les femmes ont les capacités de venir au secours de notre planète.

Il est intéressant d’analyser ces mouvances d’individualisation et de division de la société venues des Etats-Unis. Ainsi, il est devenu très tendance de catégoriser une personne par son genre, ses préférences sexuelles ou culinaires et de la répertorier parmi les lettres de l’alphabet. Les couches horizontales des classes sociales sont remplacées par une division verticale d’humains qui deviennent aussi seuls qu’uniques. A l’exact opposé, Donald Trump a surfé sur la même vague. De la gauche à la droite, stigmatiser sert à manipuler.