Une révision de la loi sur l'asile est en cours. Préparée sous l'égide de Ruth Metzler, elle a été acceptée par le Conseil national en mai et permet un refus d'entrée en matière pour une demande déjà rejetée dans un pays de l'Union européenne. Le conseiller fédéral Christoph Blocher a annoncé depuis de nouvelles modifications qui seront traitées prochainement par le Conseil des Etats. Il propose la non-entrée en matière, sauf exception, pour les demandes déposées par des requérants sans papiers nationaux, l'extension à 18 mois des mesures de contrainte et la suppression de l'aide sociale aux requérants déboutés.

Le Conseil national a également accepté une révision de la loi sur les étrangers. Elle consacre un système dit binaire d'admission des travailleurs étrangers: la priorité va aux ressortissants de l'UE et de l'AELE, l'immigration en provenance de pays tiers se limite en principe aux travailleurs qualifiés.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.