Opinions

Au sommaire du No 87 (mai-juin)

COUP DE CŒUR

Il existe quelque part en Chine une société sans pères ni maris

ANALYSE/Nicole Lapierre

«Chez les Na, étudiés par Cai Hua, l'amour libre n'est pas une dissidence, une audacieuse ou une coupable licence, mais une solide institution, et il n'y a, selon notre terminologie évidemment, que des enfants naturels.»

«L'homme ne sert qu'à arroser la femme…»

NOTES DE TERRAIN/Cai Hua

«Je suis tombé néanmoins sur le cas de deux partenaires qui s'aimaient tellement qu'ils se sont juré fidélité éternelle. (…) Mais les gens du village se moquèrent d'eux sans ménagement: «Qu'ils s'éloignent de nous ceux qui ont fait le serment de chatte!» Inutile de dire que le serment ne fut pas tenu.»

DOSSIER HOSPITALITÉ

Demain, la révolution hôtelière

BRAINSTORMING/Michael D. Olsen

«Il se pourrait qu'en 2005, le nom des grandes chaînes hôtelières ne recouvre plus guère que des programmes de fidélisation irrigués par des systèmes mondiaux de réservation.» (Voir également ci-contre).

Journal d'un cinq-étoiles

TÉMOIGNAGE AUJOURD'HUI/Eric Kuhne

«Stein [président de Ladbroke PLC, société propriétaire de Hilton International] voulut tout voir de l'hôtel [le Noga-Hilton de Genève], y compris mon bureau, qu'il jugea trop spacieux et me suggéra de délocaliser dans la cave. Il me posa toutes les colles possibles, depuis la rentabilité d'un siège du bar jusqu'au coût de l'eau de la piscine. (…) Ses provocations m'avaient mis en nage. Mais, au moment de partir, son sourire en demi-lune me disait: «Tu as passé le cap, mon p'tit gars, parce que tu es aussi bon comédien que moi!»

Et les restaurants de luxe, ça tourne?

INCURSION «chez Rochat», à Crissier

Liliane Jordi

«Quant aux prix, ils ne font qu'augmenter, me lance Philippe Rochat. Sur un menu à 215 francs, j'ai pour 115 à 120 francs d'achat de marchandises. A quoi il faut ajouter les frais d'une équipe de 40 personnes, le coût de la vaisselle, de l'argenterie, du linge, l'entretien du bâtiment, du jardin. Tout doit être «de luxe». Sur la nourriture, nous ne gagnons pratiquement rien.»

Nos raisons secrètes de voyager

La rédaction du Temps stratégique

«Les professionnels du tourisme devront, demain, d'abord «investir sur le mental» (…) Un week-end amoureux à Florence devra «répondre», au sens presque musical du terme, aux vacances d'été familiales à Noirmoutier, au court séjour fait à Séville dix ans plus tôt et au souvenir ému, transmis par les parents, d'un fameux voyage à Londres, il y a longtemps, avant 1968… Pour le couple, Londres, Séville et Florence appartiendront à une même série mentale.»

L'hospitalité, un code qui vient du fond des âges

Bernard Valade

«Chez les barbares germains, l'hospitalité était formellement prescrite par les lois: refuser le couvert ou le foyer à qui les sollicitait entraînait amende; et l'on était tenu de permettre au voyageur d'allumer du feu et de faire paître son cheval. Le christianisme, lui, s'est contenté de spiritualiser et de sanctifier cette hospitalité largement pratiquée.»

PROJETS POUR LE XXIe SIèCLE

Des usines butineuses qui se baladeront pour tirer profit du courant des centrales électriques momentanément excédentaires

Moshe Alamaro

Des usines échangistes qui s'entre-nourriront de leurs déchets respectifs!

Suren Erkman

Publicité