Le plus haut tribunal administratif de Turquie est d’accord pour une reconversion en mosquée de l’ex-basilique Sainte-Sophie, une mesure que le président Recep Tayyip Erdogan appelle de ses vœux au risque de susciter des tensions avec plusieurs pays. Signe que l’affaire préoccupe à l’étranger, les Etats-Unis, par la voix du secrétaire d’Etat Mike Pompeo, ont déjà appelé Ankara à ne pas toucher au statut du monument, rapporte le quotidien Cumhuriyet. La décision finale devrait être annoncée de manière tout à fait imminente, selon l’agence Anadolu et les médias turcs.

Une œuvre majeure

Œuvre architecturale majeure construite au VIe siècle par les Byzantins qui y couronnaient leurs empereurs, Sainte-Sophie est un site classé au patrimoine mondial de l’Unesco et l’une des principales attractions touristiques d’Istanbul. Convertie en mosquée après la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453, elle a été transformée en musée en 1935 par le dirigeant de la jeune République turque, Mustafa Kemal Atatürk, soucieux d’«offrir à l’humanité» ce monument qui est le plus important de l’architecture byzantine. D’ailleurs, l’Unesco pourrait bien réviser son jugement s’il y a une nouvelle modification, selon le quotidien libanais L’Orient-Le Jour.