En gros, les sondages ont vu juste. Sur les 50 Etats plus la capitale, 38 étaient annoncés comme assurés pour l’un ou l’autre des candidats, et c’est ce qui s’est passé. Seuls les 13 restants étaient en jeu. Les sondages avaient prédit que trois d’entre eux (Ohio, Iowa et Texas) voteraient pour Trump, et c’est ce qui s’est passé. Ils avaient placé les huit Etats restants dans la colonne Biden et se sont trompés pour deux d’entre eux (Floride et Caroline du Nord). Deux erreurs sur 51, ce n’est pas un naufrage, d’autant plus que ça n’a pas suffi à empêcher la victoire annoncée de Biden. Ce n’est pas la surprise de 2016.

Chroniques précédentes:

Chroniques précédentes:

Les dernières prédictions présentées dans le New York Times à la veille des élections annonçaient que Biden récolterait 351 délégués au collège électoral. Mais les prévisions sont imprécises, avec une marge d’erreur souvent estimée à 3%. En ignorant les Etats où le candidat en tête n’avait que 3% ou moins d’avance sur son concurrent, le New York Times annonçait 291 délégués pour Biden. Une lecture prudente de ces sondages prévoyait donc entre 291 et 351 délégués pour Biden, il en a finalement obtenu 306.