«On peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant l’Europe, l’Europe, mais ça n’aboutit à rien et ça ne signifie rien», s’exclamait de Gaulle en 1965 dans une interview télévisée. Aujourd’hui, une paraphrase inverse est tentante: «On peut sauter sur sa chaise comme un cabri en disant souveraineté, souveraineté, mais ça n’aboutit à rien, ça ne signifie rien!»

La souveraineté s’est emparée des esprits confinés comme l’idole dont l’absence expliquerait le manque de médicaments, le manque de respirateurs, le manque de sécurité sanitaire, le MANQUE en général, c’est-à-dire la souffrance et la peur. Même Emmanuel Macron lui paie maintenant son obole: «Nous devons rebâtir notre souveraineté nationale et européenne», a-t-il déclaré le 30 mars, comme si elle était perdue ou cassée.