à nos lecteurs

Le succès numérique du «Temps» couronné par un Online Journalism Award

Ô joie, ô fierté! Votre quotidien a remporté le prestigieux Online Journalism Award, remis samedi à Washington, pour l’ensemble de son travail dans le domaine numérique

La compétition était rude, mais Le Temps l’a emporté. C’est avec un immense bonheur, doublé d’une grande fierté, que nous partageons avec vous le Online Journalism Award décerné au journal pour l’ensemble de son travail dans le domaine numérique. Le prix a été remis samedi à Washington par l’organisation américaine Online News Association, la plus importante structure mondiale de journalistes en ligne, qui décerne tous les ans cette récompense dans le domaine numérique.

En finale dans la catégorie «General Excellence in Online Journalism» (pour les médias entre 50 et 250 salariés). Le Temps a coiffé au poteau le site internet d’investigation ProPublica et le quotidien texan San Antonio Express-News. Alors que les médias du monde entier opèrent leur mue, non sans douleur, vers le numérique, cette distinction prouve que nous sommes sur la bonne voie en matière de stratégie digitale.

Lire aussi: Multimédia, vidéo, social, audience... 12 mois au sein du «lab» numérique du Temps

L’an dernier déjà, notre journal figurait parmi les finalistes du prestigieux Online Journalism Award. Si Le Temps a su convaincre cette année, c’est grâce à la publication de travaux journalistiques en ligne de grande qualité, combinant textes, vidéos, photos, animations et infographies: les compétences de toute une équipe se voient ainsi récompensées. Un grand format multimédia sur le fioul lourd avait ainsi remporté le prix du meilleur projet suisse de journalisme numérique en avril, à l'occasion des Swiss Press Awards 2017.

(Re)découvrir ici l’enquête:  Fioul lourd, le sang impur de la globalisation

C’est aussi grâce au développement de l’outil Zombie, qui permet de remettre en circulation des contenus déjà publiés, les rendant accessibles à de nouveaux internautes. C’est, enfin, grâce aux interactions et rencontres organisées par la rédaction avec ses lecteurs. Grâce à vous, en somme, qui nous prouvez chaque jour que tous les sites d’information ne se valent pas. Merci.

Publicité