Incidences

La Suisse fête le 70e anniversaire de son entrée à l’Unesco

OPINION. Pour la Suisse, l’institution spécialisée de l’ONU a été un banc d’essai de la diplomatie multilatérale et, à ce titre, elle constitue une expérience de grande valeur, écrit François Nordmann

Cette semaine, le DFAE célèbre le 70e anniversaire de l’entrée de la Suisse à l’Unesco. Héritière du Comité des intellectuels créé par la Société des Nations, l’Unesco est devenue en 1946 une institution spécialisée des Nations unies à leur début. Comme on le sait, la Suisse avait décidé au lendemain de la guerre de se tenir à l’écart de la nouvelle organisation mondiale pour des raisons liées à la neutralité; cependant, la nouvelle entité était expressément ouverte à des Etats non-membres des Nations unies. Destinée à promouvoir la paix par la science, l’éducation et la culture, l’Unesco offrait un champ d’action dans lequel la Suisse voyait l’occasion d’approfondir la coopération internationale sans verser dans des débats politiques.

A lire, une chronique de 2017: La Suisse doit-elle quitter l’Unesco?