Vous les avez vues, ces stations de ski vaudoises du Jura et des Alpes prises d’assaut ce dimanche, «dans une ampleur encore jamais vue», selon la description qu’en a faite l’Agence télégraphique suisse (ATS)? Dans le canton de Fribourg, le scénario était semblable, avec des parkings bourrés à craquer, loin à la ronde dès 10 heures le matin sous un soleil radieux… Etait-ce bien raisonnable au temps du corona?

On sait que le Conseil fédéral doit normalement se prononcer ce mercredi sur la solution qu’il compte imposer aux frontières, notamment pour prévenir un afflux trop important de touristes. La tendance va clairement vers un élargissement des tests, alors que la Commission européenne a proposé lundi de durcir les mesures visant des zones considérées comme très à risque. Parmi elles, la Suisse? Elle n’est pas explicitement visée, mais certains gouvernements ont déjà en tête ses stations de ski ouvertes cet hiver. Car ce pays fait «un peu figure de rebelle, voire de mauvais élève», disait la RTBF à la fin de 2020.