Zappropos

Des tchernobyls (masc. pl.) cette semaine à la télé

Notre sélection des meilleurs moments à passer devant le poste, du lundi 25 avril au dimanche 1er mai 2016

Me souviens d’une rédactrice en chef tellement choquée du cafouillage soviétique après l’accident de Tchernobyl qu’elle en avait créé un nom commun pour désigner tout ce qui dysfonctionnait grave. Il y a trente ans, donc, et de quoi irradier les programmes cette semaine. Par le souvenir, tétanisant, d’abord, de ce jour de 1986 où la petite ville, simple et anonyme, de l’URSS se révéla tragiquement au monde (Science & Vie TV; lundi 25, 20h45; mercredi 27, 23h25). Une zone grise, depuis, à laquelle s’est jointe celle de Fukushima et où l’on peut quand même continuer à vivre, tant bien que mal (Arte, mardi 26, 20h55). Parce qu'on canalise, aujourd’hui encore, les dangers, la menace mortelle (RMC Découverte, mardi 26, 20h50).

Il faut que ce soit rapide, chaud et pas cher, la pizza livrée à domicile. Alors, les internautes affamés sont-ils assez regardants sur la marchandise? A Bon Entendeur a testé 36 standards du genre, cuisinés par 12 maisons différentes. En pareille circonstance, je crains le pire, particulièrement pour le niveau des calories. Problème auquel s’intéresse aussi Infrarouge: après le film Bouboule, qui conte l’histoire d’un adolescent en surpoids, le réalisateur et l’acteur seront sur le plateau avec des spécialistes des questions d’alimentation et du traitement de l’obésité chez les enfants (RTS Un, mardi 26 et mercredi 27, 20h10).

Les méfaits et conséquences du nazisme ne se sont pas arrêtés en 1945, loin de là. Malgré la chute du IIIe Reich, l’immédiat après-guerre – Après Hitler, selon le titre de ce documentaire – n’a cessé de vaciller au bord du précipice, avec le risque de replonger dans l’apocalypse à tout moment. C’est le moment aussi où Charlie Chaplin, inoubliable et visionnaire Dictateur, décide de s’installer au manoir de Ban, en Suisse – ses années «les plus heureuses», dira-t-il – après avoir été chassé des Etats-Unis par le mccarthysme (RTS Deux, dimanche 1er, 20h45 et 22h20).

Publicité