La technologie nous change à un point que nous avons du mal à anticiper. Ainsi, Google est devenu depuis bien longtemps une extension de notre cerveau. A combien de choses avons-nous renoncé à nous souvenir depuis que nous les retrouvons rapidement grâce au moteur de recherche? Dans le même ordre d’idées, Facebook et les autres réseaux sociaux nous dispensent d’entretenir certains contacts, sachant que nous suivons toujours passivement la vie de ceux avec lesquels nous sommes connectés sur ces plateformes.