Dans le tohu-bohu des informations qui déferlent de toutes parts, comment réfléchir à ce qui nous arrive? La presse, bien sûr. La toile digitale souvent. Les livres surtout. Les radios d’ici et d’ailleurs sont aussi généreuses de voix qui donnent à penser. Et la télévision? Là, il faut bien chercher pour se nourrir l’esprit au-delà de l’actualité. C’est la tâche du service public, vous dites-vous. Oui, mais. En Suisse, le tableau est inégal. Les Alémaniques sont mieux servis que les Romands. Ceux-ci ont une émission de débat, Infrarouge – que la direction tenta sans succès de faire passer au rythme bihebdomadaire – où défilent personnalités politiques, experts, journalistes… sans guère le temps de philosopher. L’équivalent d’Arena outre-Sarine. Où, en revanche, l’on trouve par ailleurs des espaces dédiés à la réflexion.