L’œuvre de pro-russes ou de soutiens à l’Ukraine? Cette semaine, plusieurs explosions mystérieuses se sont d’abord produites lundi au siège du Ministère de la sécurité publique à Tiraspol, la «capitale» de la Transnistrie. Ce, après une attaque au lance-grenades qui n’a pas fait de blessés, a indiqué la police de cette région séparatiste et république autoproclamée de 4100 km² (un dixième de la superficie de la Suisse) en Moldavie, qui compte environ 465 000 habitants et est économiquement et militairement soutenue par la Russie. De quoi en ajouter aux tourments de la voisine de la Roumanie, qui subit déjà les conséquences de la guerre en Ukraine, avec l’afflux de plus de 400 000 réfugiés fuyant les violences.