Ceux-ci, ils ont «toujours donné l’impression d’être plus beaux, plus laids, plus scandaleux que le commun des mortels, et surtout que la réalité.» «Bigger than life», dit-on en Albion, qui sait être perfide juste ce qu’il faut quand elle le juge utile, notamment quand la fiction «s’invite à l’agenda politique», selon le site Eurotopics.net. «C’est précisément la raison pour laquelle leur vie a toujours fait le bonheur de la presse people. […] Buckingham Palace a eu l’intelligence de ne quasiment jamais commenter tous ces commérages, et encore moins tel ou tel épisode de The Crown. Confrontés au fatras d’images réelles et de fantasmes qui s’abat sur eux depuis des décennies, les Windsor et leurs sujets s’en sortent plutôt bien.»