Opinion

Le tirage au sort, une idée démocratique? 

OPINION. Le tirage au sort n’est pas du tout une proposition farfelue, écrit Maxime Mellina, doctorant en sciences politiques à l’Université de Lausanne. Mais qu’apporte-t-elle à la démocratie?

Le tirage au sort est aujourd’hui de plus en plus proposé comme une solution alternative pour sélectionner les élus. En 2015, l’association Génération Nomination (GeNomi) critiquait la composition du Parlement fédéral et proposait de tirer au sort ses membres parmi toute la population suisse. Le multimillionnaire Adrian Gasser a déposé une initiative populaire fédérale pour tirer au sort les juges fédéraux. Plus récemment, le collectif de la grève du climat a annoncé qu’il va tirer au sort son candidat ou sa candidate pour la course au Conseil d’Etat vaudois. Mais quelle est donc cette idée bizarre?

Lire aussi: Première expérience pratique pour la démocratie par le hasard