La crise énergétique actuelle pousse les politiques à trouver des solutions à l’échelle nationale. Si les piles hydraulique et solaire sont constamment évoquées, une réserve énergétique que nous trouvons en abondance dans nos cantons est systématiquement oubliée: le bois, notre première pile historique.