L'iPhone a dix ans et depuis la naissance de cet incroyable outil et la montée en puissance de sa gigantesque boutique d'applications, nous savons tous qu'il y a une app pour tout. Entre le système d'Apple et celui de son concurrent Android, ce sont des centaines de millions de programmes qui nous permettent d'à peu près tout faire, que ce soit d'apprendre, s'informer, obtenir un service ou se divertir. "Il y a un app pour ça" est même devenu un slogan tellement en vogue qu'Apple l'a déposé comme une marque en 2010.

les apps peinent, les tutos fleurissent

Mais le marché a atteint sa maturité et la plupart des app ne sont jamais téléchargées, ne décollent pas et cet écosystème se voit concurrencé par d'autres moyens numériques. Le challenger le plus efficace est le tutoriel vidéo. Les jeunes générations notamment, qui passent une bonne partie de leur temps libre devant YouTube, en connaissent des milliers quand ils n'en produisent pas. Des petites filles qui proposent des conseils de maquillage, aux ados qui s'échangent leurs conseils pour finir un jeu vidéo, tout un monde de vidéos explicatives permet à n'importe qui de se sortir de n'importe quelle situation.

Le succès croît encore grâce aux réseaux sociaux dont les algorithmes mettent toujours plus en avant la vidéo. Et les parodies et versions plus sérieuses démontrent que le phénomène a largement dépassé le cercle des 12-24 ans.

Le phénomène dépasse le cercle des 12-24 ans

Désormais, le phénomène des tutos vidéos déborde de la sphère des loisirs et arrive en force dans le monde du travail. Il n'est pas rare de connaître un jeune collègue dans son entreprise qui, lorsqu'il doit s'atteler à une nouvelle tâche, a pour premier réflexe de regarder s'il existe un tutoriel à ce sujet.

L'anecdote racontée par un ami architecte à propos d'une étudiante de l'EPFL stagiaire chez lui qui se repassait en boucle une vidéo (de qualité très médiocre, apparemment) sur la manière de s'y prendre pour construire un escalier ressemble à mille autres. C'est un phénomène aussi très visible chez les jeunes entrepreneurs ou indépendants qui ont besoin de formation mais n'ont pas le temps de prendre des cours.

A l'avenir, il y a aura toujours plus d'outils issus de la réalité virtuelle et de l''intelligence artificielle pour nous aider dans nos tâches quotidiennes. Mais en attendant les tutos ont la cote.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.