Revue de presse

Trente ans après, il y a toujours deux Allemagnes, deux Europes, deux mondes

Les constats médiatiques sont pesants à l’approche du 30e anniversaire de la chute du mur de Berlin. Des espoirs nés en 1989 ne demeurent que des messages bien peu optimistes pour l’avenir du Vieux Continent et du reste de la planète

«Trente ans après la chute du mur de Berlin, l’Europe est-elle encore divisée?» Voilà la (bonne) question, celle qui fâche un peu quand même mais que n’hésite pas à poser le site Eurotopics.net. Ce, alors que les célébrations de l’anniversaire battent déjà leur plein au cœur de la capitale allemande, dans une atmosphère que l’on qualifiera poliment d’un peu pesante depuis trois décennies que les systèmes communistes se sont effondrés en Russie et en Europe centrale et orientale. A l’Est comme à l’Ouest, les commentateurs des médias s’interrogent sur le legs de la division et de la réunification de l’Europe. 1989: pour ce temps que les moins de 20 ans, etc., le site Touteleurope.eu publie un très utile petit dictionnaire de rattrapage des mots-clés liés au Mur et à la guerre froide.

A découvrir: tous les récents articles du «Temps» consacrés ces dernières semaines à la chute du mur de Berlin et à ce qui s’ensuivit