L’«opération militaire spéciale» de la Russie a pris tout le monde de court, et a bien des aspects déroutant. Qui s’attendait à une guerre conventionnelle sur le continent européen? Un des à-côtés surprenants voire choquants de cette guerre est de voir le patriarche de Moscou, chef de l’Eglise orthodoxe Russe, soutenir et encourager l’effort militaire de son pays. Ce positionnement repose sur plusieurs erreurs théologiques qui le placent en porte-à-faux avec l’enseignement de Jésus-Christ. Les souligner aidera à comprendre la situation, et servira de mise en garde pour chacun.