Comment faire autrement que de vous parler de la Thuringe? Et surtout, comment faire pour vous en parler intelligemment, sachant qu’à l’heure à laquelle j’écris (jeudi, 14h47), l’actualité va plus vite que mes doigts sur le clavier? Peut-être en commençant par résumer la séquence la plus folle qu’ait vécue l’Allemagne depuis longtemps.

Mercredi, le candidat du petit Parti libéral-démocrate FDP Thomas Kemmerich est élu à la surprise générale à la présidence du land du centre-est allemand grâce aux (ou à cause des) voix des élus de l’AFD, parti d’extrême droite tendance dure, dure, dure (vous remarquerez que je n’ai pas écrit néonazi. Ah si!), et d’une bonne partie de celles de la CDU, le parti de la chancelière.