Aller au contenu principal
Encore 1/5 articles gratuits à lire
Image d'illustration.
© Lucas Jackson/Reuters

Revue de presse

Twitter remplace Monsanto à Wall Street et accroît ainsi son don d’ubiquité

Le changement impliqué par ce nouvel arrivant dans l’indice S&P 500 interviendra avant l’ouverture des marchés ce jeudi 7 juin. Ce, après le bouclage du rachat du géant chimique par Bayer, qui voit disparaître le nom d’une marque décriée

Le réseau social Twitter va intégrer l’indice élargi S&P 500 à Wall Street à la place du géant des OGM et des pesticides Monsanto, bientôt racheté par le groupe Bayer, a indiqué lundi dans un communiqué la société S&P Dow Jones Indices, relayée par les agences Reuters et AWP, notamment. Ce changement interviendra avant l’ouverture des marchés le jeudi 7 juin, affirme-t-elle, en précisant par ailleurs que la plateforme de streaming en ligne Netflix va de son côté remplacer Monsanto au sein de l’indice S&P 100.

Lire aussi: Bayer biffe Monsanto pour sauvegarder son image

Après cette annonce, le cours de Twitter progressait de 4,2% dans les échanges électroniques suivant la séance à Wall Street, au-dessus des 39 dollars, «son inclusion dans le S&P 500 étant synonyme d’achats de la part des gérants et fonds qui répliquent l’indice phare de la bourse new-yorkaise», précise Le Figaro. Le cours du réseau social avait déjà bondi de 3,36% au cours de la séance de lundi, lors d’une journée marquée par la nette progression des valeurs technologiques.


Qu’est-ce que l’indice élargi S&P 500?

Il regroupe les 500 plus grosses sociétés cotées américaines. C’est un des indices boursiers les plus surveillés aux Etats-Unis avec l’indice vedette Dow Jones Industrial Average et le Nasdaq, à forte coloration technologique.


Le groupe allemand Bayer, qui compte boucler le rachat de Monsanto ce jeudi pour près de 63 milliards de dollars, a annoncé lundi qu’il allait supprimer la marque Monsanto dès qu’il aura racheté le géant, faisant ainsi disparaître un nom synonyme pour ses détracteurs des dérives de l’agrochimie. Une nouvelle étape, selon ABC News, qui amuse sur Twitter même:

Voilà de quoi encore accroître «le don d’ubiquité» du petit oiseau bleu, commente pour sa part l’agence Bloomberg. D’autant qu’il est parfaitement inhabituel que Standard & Poors inclue une société dans son fameux indice avant que celle-ci n’ait réalisé «quatre trimestres consécutifs de bénéfices», indique le Wall Street Journal. «En avril, la société n’avait annoncé que son deuxième trimestre rentable consécutif, après 16 trimestres consécutifs de pertes. Mais «Twitter s’attend à être rentable pour toute l’année 2018».

«Ein Freudentag für Twitter»: «Une bonne journée pour Twitter», fait remarquer de son côté le Handelsblatt. C’est une «belle promotion» renchérissent Les Echos, alors que Finanz und Wirtschaft publie ce graphe éloquent du cours de Twitter ces derniers jours:

Publicité
Publicité

La dernière vidéo opinions

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

Fumer, c’est aussi dangereux que has been. Pour profiter du goût et des effets du CBD sans se ruiner la santé, mieux vaut passer aux vaporisateurs de cannabis, élégante solution high-tech qui séduit de plus en plus de Suisses. Nous les avons testés

Cannabis: adieu fumée, bonjour vapeur

n/a
© Gabioud Simon (gam)