#Todaystheday: en ce jour d’élection, l’Amérique se rend aux urnes et célèbre ses racines. Voter? Un geste symbolique que certains ont voulu rendre également militant. Le hashtag #DedicateYourVoteToAWoman (dédie ton vote à une femme) caracole en tête sur Twitter parmi les démonstrations citoyennes. Alors qu’Hillary Clinton pourrait devenir, dans quelques heures, la première présidente des Etats-Unis, les internautes dédient leur voix à une mère, une sœur, une amie ou encore une grand-mère. Une manière de rendre hommage aux droits féminins durement acquis. Florilège des dédicaces les plus émouvantes, loufoques ou engagées.

Racines multiculturelles

A l’ère d’Internet, l’électeur remplit son bulletin de vote puis témoigne du devoir accompli sur les réseaux sociaux. #voted, #govotedoay, #myvote2016: les preuves s’accumulent sur Twitter. Mais exprimer son avis sur sol américain ne signifie pas oublier ses origines. «Mon vote va à ma grand-mère polonaise qui a émigré à l’âge de 16 ans. C’est grâce à elle que je suis américaine», déclare @bluedgal.

«A toutes les mères illégales qui vivent dans la peur au quotidien. Je suis une fille d’immigrés. J’ai voté pour vous. #DedicateYourVoteToAWoman», renchérit @troisgymnopedie. «Je dédie mon vote aux femmes fortes latino américaines qui ont rendu ma vie possible, dans le passé, au présent et dans le futur», honore @miguad98, agrémentant son tweet de clichés de famille.

#DedicateYourVoteToAWoman: c’est aussi l’occasion de mesurer l’ampleur du chemin parcouru en matière d’égalité. «La mère de ma mère. Henrietta Gray. Première femme de ma famille à voter. Première à gérer une bibliothèque dans son Texas natal des années 1930», se souvient @feliciaw5853. «Ma grand-mère a rejoint les Marines en 1943 et a entretenu durant 50 ans une relation homosexuelle. C’est ce qu’on nomme le courage», salue encore @ghostofalicep. 

«Je vote pour la fille de ma filleule qui mérite de savoir qu’elle est capable d’accomplir tout ce qu’elle désire», encourage @Meganinthehouse. Et le mouvement bénéficie à Hillary Clinton, même au-delà des frontières. «Est-ce que quelqu’un peut voter à ma place s’il vous plaît? Cordialement, une Canadienne terrifiée», plaisante l’actrice Mélanie Scrofano.

Déclarations féministes

Nombreux sont ceux qui votent pour toutes les anonymes. «Mon vote va à toutes les femmes qui ont leurs voix bâillonnées par les hommes, la violence armée, ou les deux à la fois», tweete @playasuave. «Je vote pour ma mère qui m’a appris à travers l’observation que les rôles de genre sont erronés», clâme @EmilyDensten. Certains internautes la jouent faussement «égoïstes» et l’assument. «Je vote pour moi. Pour l’égalité salariale, pour protéger mes droits à la reproduction, pour le respect que j’ai acquis et que je mérite», déclare @girlsreallyrule.

Les Opinions publiées par Le Temps sont issues de personnalités qui s’expriment en leur nom propre. Elles ne représentent nullement la position du Temps.