Comment souhaiter «Bonne année» en pareilles circonstances? Pour leurs traditionnels messages de Nouvel An, les présidents ukrainien et russe ont, chacun dans son style mais tous deux dans une ambiance militaire, usé des mêmes mots. La victoire nous est promise, ont-ils tous deux assuré. Les sacrifices ne seront pas vains. Volodymyr Zelensky parle en victime de l’agression, Vladimir Poutine en défenseur des «droits historiques» de la nation russe, mais leurs perspectives convergent vers le pire. L’année passée a été terrible, celle qui vient ne le sera pas moins. Et tout le monde comprend qu’il n’est pas exclu que d’autres Réveillons de guerre soient encore devant nous.