Et si nous n’avions jamais été aussi seuls? C’est une réalité tangible dans un monde pourtant soumis à la technologie qui promettait de nous connecter. Les livres de développement personnel ne parlent que de la force de se retourner vers soi. L’époque vise à une statufication de notre «je» profond. Ce qui importe, c’est nous, notre for intérieur et la difficulté que nous avons à trouver qui nous sommes. Où est l’élan collectif?

Le phénomène du moment – les complotistes – a quelque chose à apporter à cette réflexion. Ces derniers vivent des heures aussi sombres qu’exaltantes car tout ce qui arrive correspond exactement à leurs prévisions. Le gouvernement veut nous enfermer (et voilà le confinement), il veut nous bâillonner (les masques) et il veut nous obliger à nous vacciner (demain?).